EN LIBRAIRIE

Vers le catalogue

LA REVUE
AccueilnightTextes fondateursVerbaliser la forme

De la nécessité des hétérotopies

Je ne me sens guère à l'aise dans le noir,le blanc m'angoisse,seule la lumière m'importe, celle que je devine parfois aux confins de la nuit,infime espace d'amour en ces temps de guerres univers ...
Lire la suite
AccueilNarrations

La lettre A

C’est dommage que ce soit la souffrance qui nous fasse nous lier pour reconstruire ce qu’on aurait bien voulu avoir reçu a notre naissance. ...
Lire la suite
AccueilNarrations

Carnet ouvert sur le Kivu

D’ici je vois les mille collines de sang sec, leurs flancs scarifiés et leurs chemins de cicatrices, des reliefs montagneux en crânes broyés, où qu’on aille, j’aurais toujours un œil pour observer la ...
Lire la suite
AccueilTribune

Je ne suis pas de votre vitesse

Il n’y a pas une notion à ce point à contresens de la modernité que la durée.Nathaniel Molamba    Il n’y a ...
Lire la suite
AccueilQuestionner l'essenceTextes fondateurs

Abel T. Drexler / Pour un ART DE VIVRE moderne

Forcément, plus nous nous désintéressons du chemin que prend la société, plus elle va son train, sans guide et sans frein, nous devenant de plus en plus étrangère — mais sans cesser de nous entraîner. ...
Lire la suite
AccueilVerbaliser la forme

Marie Lemot / L’odyssée des sacoches oranges

Je réalisais que leur “handicap” venait seulement d’un déni de ce qu’ils étaient pour ce qu’ils étaient et que cette mise à l’écart systématique les plaçait là où i ...
Lire la suite
AccueilPoèmes

HEPTAMEROS / Un poème signé ZELIG

Ce texte est publié dans le recueil Période IV – Érotisme. Il est signé par ZELIG.Synecdoque d’atome, de verre et de tôle.En exil dans les matins périphériquesLes métronomes s’ag ...
Lire la suite
AccueilPoèmes

Éden en corps / Un poème

Un texte signé Nathaniel Molamba au cours d’un atelier proposé par François Bon ...
Lire la suite
AccueilTribune

Marine Debilly / Un regard sur le monde

L’autre jour, j’ai laissé mon regard se poser sur le monde, sans peur d’observer.J’ai laissé mes pas m’emmener. J’ai laissé la rencontre opérer sa ronde ascendante.J’ai pu sourire à l’inconnu que je ...
Lire la suite
AccueilTribune

Éloge de la presse sauvage

Faire de la presse sauvage c’est partir de nos vies directement-vécues, dire par la langue de nos usages « Non, Ceci n’est pas un terrain vague, c’est une plaine de jeu pour nos enfants. » ...
Lire la suite

Vers les articles

MISES EN VOIX

Vers la logothèque

HORS LIVRE