Panier

Les publications de

Roland Devresse

Aux idolâtres la machine reconnaissante.

Publié par Textes fondateurs

Selon la vieille technique spectaculaire du trompe l’œil, les hommes et femmes politiques en place assument encore l’image d’un pouvoir qui les a pourtant quittés. Le politique, ministre ou député, n’est en réalité, et plus que jamais, qu’une simple boite autour de la machine. Identifier le pouvoir, c’est identifier les lieux où la machine règne déjà sans fard. Prenez une rue – vous voulez traverser…

Lire la suite

Quelques tombeaux sans fleurs aux allées des secrets…

Publié par Narrations

.. Et autres brouillards poétiques. « Tu vois, j’ai finis par comprendre. Ça m’a mis un temps fou, mais j’ai fini par comprendre. J’étais entré dans la vie, comme ça, plein de rêves, plein d’ambitions. La tête toute pleine de brouillards poétiques. Majeur à peine je me suis abandonné à l’existence comme d’autres se laissent tomber sur les rails à l’approche des métros. J’avais moi…

Lire la suite

Lettre et le Néant

Publié par Poèmes

« Je vous vois encore ! En robe d’été Blanche et jaune avec des fleurs de rideaux. Mais vous n’aviez plus l’humide gaîté Du plus délirant de tous nos tantôts. (…) Soyez pardonnée ! Et c’est pour cela Que je garde, hélas ! avec quelque orgueil, En mon souvenir; qui vous cajola, L’éclair de côté que coulait votre œil. » Paul Verlaine. Comme on vit…

Lire la suite

Idiocracie / Remise en cause du progressisme

Publié par Textes fondateurs

« L’évolution ne gratifie pas nécessairement l’intelligence » Dès le début, le film prend partie et proclame une remise en cause moderne de l’évolutionnisme. Les scénaristes semblent poser la théorie d’un nivellement par le bas en progression, à contrario avec le discours d’autrefois. Depuis le Renaissance au moins il était acquis que l’humanité progressait, mais depuis quelques décennies maintenant, certains émettent l’idée que nous serions…

Lire la suite

La littérature comme forme de la communauté.

Publié par Discerner les contours

« Que par-delà leur caractère de clôture, les grands livres n’aient jamais cessés d’être ceux qui parvenaient à créer une communauté ; qu’en d’autres termes, le livre ait toujours eu son existence hors de soi, voilà qui ne fut reconnu que récemment. » Tiqqun, lettre à l’éditeur. Il n’y a guère que les pseudos-réactionnaires, ceux qui pensent que la modernité commencent en 1980 et regrettent…

Lire la suite

On voudrait allumer quelques feux pour que nos joies perdues viennent y danser en rond.

Publié par Poèmes

Vois comme ils ont quadrillé le monde. Il n’y a plus ici-bas que des rues droites et grises. Des immeubles succèdent aux immeubles. Quelques parcs encerclés de parking souffrent des assauts du jardinier. Taille, coupe, tond. Le tram passe et fait trembler les pavés. Es-tu dans ce tram toi que je cherche et que je ne connais pas ? Où vas-tu ? Au travail ? Boire un verre ?…

Lire la suite

Temps de Festivité Légale

Publié par Poèmes

  Vois les fêtes et les étés naissants où s’affichent les chairs à nouveau libérées. Vois les ivresses chaudes et les soleils brûlants sur les places où s’amusent des inconnus charmés. Vois la peine, le travail, l’hiver finissants. Nous réapprenons à être libre deux mois durant. Il nous faudra un peu de temps pour retrouver enfin les habitudes enfuies des amitiés, des amours automatiques qui…

Lire la suite

Voilà pourquoi nous sommes devenus autre chose.

Publié par Poèmes

Après mille années dans le passé j’avais enfin rejoint les rives du présent, là-haut, tout en haut du globe. Mon chemin avait été parsemé de fantômes. J’ai vu mille forets et mille cités, des châteaux et des ports et mille visages encore. J’ai vu le monde et les Hommes vieillir tout comme moi. Et chaque pas sur mon chemin m’était irréversible ; pourtant je revenais toujours…

Lire la suite

Beaux enfants, l’aventure est ressuscitée.

Publié par Poèmes

Poème extrait du recueil : Assigné à Existence Roland Devresse   Nous avons pensé souvent que le monde pouvait être autre chose, il est vrai. Souvent nous avons tenté d’en altérer le désastre D’en dévier la chute Pour qu’elle devienne un autre commencement Nous avons pensé souvent que d’autres mondes étaient possibles Et par combien de fois nous avons défendu ces embryons de future Les…

Lire la suite

Directement vécue / Un manifeste esthétique

Publié par Discerner les contours, night, Textes fondateurs
Et ajouter, afin d’indigner une bonne fois pour toutes les progressistes, qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que les premiers livres furent des registres de commerce. La civilisation marchande est une civilisation du livre. Roland Devresse   Quelques notes sur la poésie.   Je postule qu’il n’y a pas d’art. Seulement la poésie. L’art a été inventé pour séparer la poésie de la vie....
Lire la suite