« Ce vieillard devait sa grande réputation plutôt à la routine qu’à son génie. Si vous alliez frapper à sa porte et le consulter sur quelque difficulté, vos doutes s’augmentaient et vous reveniez pour incertain qu’avant. Admirable aux yeux d’un auditoire, il était nul en présence d’un adversaire. Il avait une merveilleuse abondance de langage, mais sous ses belles paroles le sens était vide et pauvre de raison. Lorsqu’il allumait le feu il remplissait sa maison de fumée, mais ne l’éclairait point. Son arbre, tout en feuillage touffus présentait de loin un aspect imposant ; mais quand on venait à l’examiner de plus près on le trouvait stérile. » Abélard – Histoire de mes Malheurs.
J’ai pas signé de contrat social
Rousseau est un con.
Et l’intérêt général n’est qu’un intérêt bourgeois.
Toute violence est légitime.
Ce qui est excessif est signifiant.
Hannah Arendt vaut mieux que vos réductions libérales.
NOUS NE MANGERONS PLUS DE VOS CHAIRES A METAPHYSIQUE
Université de la libre bêtise pour universalité de la libre entreprise.
Le mot liberté sonne dans vos bouches comme le bruit des chaines qui s’entrechoquent.
Prisonnier de vous-même, vous vous êtes mis à assez bonne distance de vos rêves pour ne plus avoir à les souffrir.
Vous nommez cette trahison : pragmatisme.
Petits entrepreneurs en Histoire – vous qui n’aimez dans la gloire que le commentaire savant que vous savez en faire. Vous êtes fier d’avoir formé de ces armées incultes. Vous vous reconnaissez dans les yeux absents de ces enfants absents.
Ils deviendront, comme vous, professeur ! « On se doit à la société ! » n’est-ce pas ? Mais comme vous, ils finiront comme des « satisfaits qui n’ont jamais rien fait, n’ayant rien voulu faire. » Qu’avez-vous fait de vos rêves enfants chéris des quartiers de noblesse ?
Brillants rhétoriciens, votre profession est dans le commentaire, la glose, l’exégèse.
Libres exaministes vous êtes resté si chrétiens.
Vos ascenseurs sociaux ont encore besoin d’esclaves pour faire monter vos ambitions jusqu’au ciel de la reconnaissance. Les enfants des autres se feront monte-charges pour que vos gosses montent à leur tour les marches du palais de la république des copains. Ils pourront être de gauche, d’extrême gauche, de droite, d’extrême droite, vos gosses ; peu importe, tant qu’ils restent dans la famille. L’excentricité snob reste après tout un privilège qui vous est acquit.
Ils peuvent être ce qu’ils veulent, vos gosses, tant qu’ils ne brisent pas la vaisselle de grand-père. Epiciers en savoir, vous restez épiciers.
Vous manquez cruellement d’imagination.
Vos grandes cultures sont des cultures de pavot somnifère.
Mais pas d’inquiétude ! Vous aurez un grand nom aux allées des cimetières. Et l’on dira de vous « Oh ! Comme il a servi la cause ! C’était un grand démocrate ! ». Et l’on vous élèvera à titre posthume – vous avez toujours été posthumes – docteur honnoris causa du Spectacle, chercheurs en ennui, doctorant de la virgule, grossiste en érudition, trifouilleurs de détails ! – vous avez fait carrière sur des détails. Vous les avez tant gonflé – comme une baudruche – pour pouvoir dire enfin, au seuil de votre brillante carrière de fonctionnaire en savoir-pouvoir : « J’ai radicalement renouvelé la pensée ! »
Allez ! Passez !
Mystificateurs ! Curés modernes ! Passez !
Vous êtes sur notre chemin ! Ecartez-vous !
Vous êtes sur notre chemin !
ECARTEZ VOUS !

Leave a Reply

S’abonner à la newsletter