Un zadiste sauvage nous fait parvenir ce témoignage à Deep Green Resistance Belgique, face au ridicule dispositif policier du vendredi 29 novembre. Écrit en latin, la traduction ci-dessous palliera aux possibles lacunes littéraires de la Sûreté de l’État. Excusez les éventuels manquements stylistiques. Il semble qu’en situation de stress, même un zadiste peut en perdre son latin.

 

L’image contient peut-être : texte

Laisser un commentaire

S’abonner à la newsletter