Panier

Faire nuit / Nocturne des bibliothèques

Publié par le 28 novembre 2021janvier 12th, 2022Narrations

Suite à une invitation d’Aliette Griz et de la bibliothèque communale Hergé, nous avons fait écrire au public de la nocturne du 26 novembre des fragments de rêves, des souvenirs. Ici, une retranscription de cette proposition d’écriture à plusieurs mains.

Duane Michals, The Spirit Leaves the Body, 1968
Duane Michals, The Spirit Leaves the Body, 1968

J’ai rêvé de toi, j’en rêve chaque matin. J’ai rêvé de la mer qui te couvrait comme un drap et tu dormais à mes côtés avec le bruit des vagues très lentement.

L’autre soir j’ai laissé s’enfuir l’amour pour nourrir un enfant, j’ai rêvé du ciel, les yeux fermés. Courir au clair de lune avec un chien volé.

Je marche sur une plage qui semble sans fin, entourée de restes de maisons détruites. Au loin, un marché d’objets étranges, dés et formes géométriques qui semblent sans utilité précise.

La nuit passée, j’ai rêvé de mariages qui étaient célébrés en série, auxquels j’assistais et que j’organisais. Tout se déroulait de manière catastrophique.

J’ai rêvé que la nuit était enfermée dans un cube, à l’abri des regards, ou encore qu’un projecteur projetait de la nuit noire dans une vaste lumière.

L’autre nuit, j’ai rêvé que les préparatifs avaient disparu. Ne restaient que des des moments de plus en plus longs, vers l’empêchement.

L’autre nuit, j’ai rêvé d’un grand jardin sauvage où j’étais enfermée.