ICI, NOUS AVONS UN GOUVERNEMENT

Tandis que la haute société étatiste peine à se distribuer les armes du pouvoir,

Tandis que les Partis du désenchantement soufflent sur les braises d’un monde qui ne se trouve pas d’avenir,

Tandis que les prétendus Sauveurs des hommes et de la Terre se serrent les mains et s’échangent des regards faux et intéressés,

 

D’autres s’organisent.

D’autres, qui ont compris l’absurdité de ce spectacle, ont choisi.

Choisi de ne plus rester spectateurs, afin de se faire nuisances du spectacle.

Nuisances joyeuses de l’avancée du désert.

Nuisances vivantes contre le monde des promesses jamais tenues.

 

Certains ont choisi d’occuper la Terre autrement qu’en passant par la légalité, en optant pour l’égalité.

Certains ont choisi de vivre une utopie, un combat, un horizon qui se construit de jour en jour.

 

Nous avons choisi ne plus être soumis à la fatalité, et de devenir des êtres bâtisseurs.

 

Ici, nous nous gouvernons, tout en étant ingouvernables.

Nous avons renoncé à nous incliner devant l’empire et ses vassaux,

Car nous n’y croyons plus.

 

Nous ne croyons plus qu’un pouvoir central, sorti de la farce électorale, puisse répondre à nos urgences et nos espérances.

Nous ne croyons plus que la catastrophe que constitue l’empire capitaliste puisse s’auto-réguler.

 

Par contre, nous croyons dans la liberté et la vie.

La liberté pour tous les êtres forêts, les êtres hésitants et les êtres lassés.

La liberté et la vie pour la biche, qui hésite à traverser une autoroute de peur d’y laisser la peau.

La liberté et la vie pour l’étudiant-e, enchaîné à des injonctions scolaires infantilisantes, et dépossédé de son avenir même.

La liberté et la vie pour l’abeille, agonisante dans ses fleurs empoisonnées, autrefois sources de sa nourriture.

 

Ici, à la ZAD de Arlon, un gouvernement des êtres libres s’est formé. Sans permission.

Car la catastrophe, elle, ne nous a pas demandé la permission pour nous voler nos existences.

 

Face au désert qui avance sans gêne, nous avons choisi de riposter. D’occuper. De résister.

 

Et nous avons des ami-es.

Mat Cli.

 

L’image contient peut-être : plante, plein air, nature et texte

3 Comments

Leave a Reply

S’abonner à la newsletter