Lorsqu’ils viendront abattre

en plein vol

 le parti des oiseaux

Les cages s’ouvriront

Et de toutes les maisons

En nuée

Sortiront

Des oiseaux acharnés

 

Les poules auront des dents

Et elles seront armées

Une vengeance rude

Depuis des siècles désirés

Sur l’exploiteur s’abattra.

 

Une grande chanson recouvrira le ciel

Et de noirs nuages avanceront lentement

Et contre le vent

 

Chanson de guerre

Que rythment les battements

Des ailes et des tambours.

 

Alors sur la civilisation se rependront les arbres

Et les bosquets, et les fourrées, et les bois

Et les ruisseaux

 

Alors viendra le communisme des jardins

Des jardins sans jardiniers.

 

Alors sera dissous

Le parti des Oiseaux.

 

 

 

 

 

Illustration d’en-tête : Juan Ford.

Leave a Reply