Les textes du recueil ont servit de support à un temps de recherche autour d’une pratique de la transe liée à la déclamation, au chant, à l’improvisation, au mouvement ainsi qu’à la musique. L’intention de cette transe poétique était d’emporter les auditeurs dans une synergie dont chacun est à la fois acteur et spectateur. Il s’agit d’un dispositif de co-création immédiat, lequel sera élaboré durant 7 jours d’ateliers pratiques, de temps de création et de recherche autour de la transe dans nos locaux à Bruxelles. Ces ateliers étaient ouverts au public.