C’était le temps des longs tourments
où se noyaient dans la bière et le sang
les damnées du confinement.

Il y avait Elle -morte en hospice
dans une flaque de pisse.
Par manque d’eau.
Et d’attention.

Il y avait ce garçon
pas très grand, pas très beau
déjà pas très heureux
qui s’enfuit dans le feu
s’enfuit sans dire adieu.

Et puis Elle, pas trop vielle
quoique déjà un peu débordée
dont l’esprit fut emporté
dans un bourdonnement d’abeille
vers les rives psychiatrique

Alors qu’à deux pas un alcoolique
ivrogne notable aimable jusqu’ à minuit
criait à l’aide,au secours, à l’agonie
sous les coups de trois flics
qui troublaient leur ennui.

Puis il y a ton regard où danse
ce fantôme, être perdu et cher
dans les tourment trop dense
d’une époque de fer’.

Tu m’a dis  » l’art et la vengeance
Voilà ce que je souhaite »

Dieu veuille qu’une telle transe
dise la fin de nos défaites.

Ce monde, devenu désobligeant
Nous désoblige assurément.

Qu’est ce qu’on attend pour faire la fête ?

Laisser un commentaire

S’abonner à la newsletter