Et quoi continuerons nous ainsi

à ramper quémander quelques

miettes d’un pain quasi rassi

et puis par la caresse à quelques

maîtres complaire ?

Ce peut il que sur terre

nul vent d’histoire ne frémisse ?

Qu’aux damnées des abysses

ne demeure que l’errance

le silence du supplice

les hurlements amères

qui s’éteignent au klaxon

des éclats de béton

où s’assourdit la rue

ce peut il ce peut il ce peut il

qu’au creux des matins salariée

à l’heure ou défilent

les humiliations mensongères

il ne soit personnes pour hurler

Aller aller tout est à refaire

Mais la danse est abolie

les visages n’ont plus de sourire

Un mètre cinquante

Laisser un commentaire

S’abonner à la newsletter