Cette rubrique est un espace de d’expression libre.

6 juin 2020 in Accueil, Tribune

Noémie Lewest / Justifie-toi

Je suis longtemps restée interdite face au racisme systémique. Peut-être parce que je n’avais pas les codes pour la comprendre, seulement ceux pour l’intégrer. Peut-être parce que c’est difficile d’en parler. Peut-être parce que je me considérais chanceuse, illégitime dans ce discours. Etant métisse, la conscience de ma différence est réelle, mais ne s’est concrétisée que pendant mon adolescence. Dès mon plus jeune âge, pourtant,…
Lire la suite
3 septembre 2020 in Tribune

Notes stratégiques pour un renversement généralisé.

Perspectives stratégiques pour un renversement généralisé, une tribune signée la Grive. Nous sommes en 2020. Les récents événements, tant nationaux qu’internationaux, expriment, presqu’à l’unisson, que les années à venir seront nécessairement le théâtre de changements d’une envergure sans précédent. Pour que ces changements aillent dans la direction que nous souhaitons, qu’ils représentent une alternative viable à l’État et à la vie marchande, il nous faut…
Lire la suite
24 juin 2020 in Accueil, Tribune

Éloge de la presse sauvage

Faire de la presse sauvage c’est partir de nos vies directement-vécues, dire par la langue de nos usages « Non, Ceci n’est pas un terrain vague, c’est une plaine de jeu pour nos enfants. »
Lire la suite
15 avril 2018 in Accueil, Tribune

Je ne suis pas de votre vitesse

Il n’y a pas une notion à ce point à contresens de la modernité que la durée. Nathaniel Molamba      Il n’y a pas une notion à ce point à contresens de la modernité que la durée. Le caractère de ce qui dure. La poésie par exemple, est tout entière une affaire de durée. De saisir dans la durée ce qui relève d’une manifestation…
Lire la suite
5 juin 2020 in Tribune

De l’importance de se manifester

N’ayant pour habitude d’écrire avec les loups, nous nous gardions de réagir à « l’actualité » qui en passant nous donnait quelques nouvelles de l’enténébrement du vieux monde. Il est pourtant des cas auxquels nous ne pouvons réserver nos silences. La mélanine qui recouvre nos épidermes nous laissant difficilement le choix de l’indifférence. Il se passe que le réel s’est interrompu, il se passe que nos rythmes…
Lire la suite
4 juillet 2020 in Tribune

C’est à toi que je cause

Voilà, nous disent les médias... Voilà, les morts passent, ils diminuent, circulez et surtout consommez car demain est mort, lui aussi. A l'heure où la tempête passe, selon les médias et les politiques en tout cas, il ne nous reste qu'à regarder derrière et puis devant. Derrière se trouve nos morts, mon père par exemple. Ils sont là, enterrés et incinérés sans un dernier mot,…
Lire la suite
5 décembre 2019 in Accueil, Tribune

Phillipe Hofer / Reprendre le temps par la grêve

Esquisser des temporalités nouvelles dans des jours de grèves ou le temps redevient notre. Reconquérir l'espace et y imposer le rythme de la vie que l'on veut, ne plus laisser la marchandise dicter les règles du jeu. Ce n’est une occasion à nul autre pareil de mettre en échec ce sinistre schéma, de les duper à leur jeu de dupe. Donner le début de l'estocade…
Lire la suite
28 octobre 2020 in Tribune

Automne

« J’entends ce mantra à longueur de journaux, distillé par des médias à la solde d’un pouvoir qui effectivement semble haïr le fait que nous puissions tisser de véritables liens sociaux.» ZELIG À défaut de morts, je note l’absence de vie. Le temps passe, la vie continue.Comment en serait-il autrement ?La vie dans l’espace crée le temps par la mort. Rien de plus. Il y eut…
Lire la suite

En questionnant l’essence, il s’agit de dépasser l’empirisme des clivages politiques pour poser un regard historial et non plus historique sur les faits de société. Dès lors, nous parlerons d’analyse métapolitique. Cliquez ici pour en savoir plus.

11 décembre 2020 in Accueil, Questionner l'essence, Textes fondateurs

Abel T. Drexler / Pour un ART DE VIVRE moderne

Forcément, plus nous nous désintéressons du chemin que prend la société, plus elle va son train, sans guide et sans frein, nous devenant de plus en plus étrangère — mais sans cesser de nous entraîner.
Lire la suite
14 octobre 2020 in Accueil, Questionner l'essence

Possessions et simulacres / s’extraire de l’âge sombre.

  Nous n’avons pas su nous désacraliser. Nos efforts tendus en vue de rationaliser notre rapport au réel sont un échec. Nous le constatons en nous tournant vers le vieux monde. Voyons comme continuellement il s’effondre sur ses promesses en frigolite et comme il nous faut adhérer à sa mythologie de statistiques sinon nous résoudre au blasphème. Selon l’usage, nous aurions pu contenter ce propos…
Lire la suite
20 janvier 2020 in Accueil, night, Questionner l'essence

De la lettre du voyant à la Bhagavadgītā / La doctrine du non-soi

La doctrine du non soi, en sanskrit Anātman distingue le bouddhisme comme une déviance de la croyance hindoue de l'Ātman, le soi ou l'essence pure. Seulement, du point de vue de la non individuation plutôt que du « non soi», le « Je est autre » de la lettre du voyant propose une nuance à cet aspect de la doctrine bouddhiste. Une étude extraite de…
Lire la suite
5 janvier 2020 in night, Questionner l'essence, Textes fondateurs

2020 / Le réel et son double

Tisser entre ces réalités qui ne coïncident plus le segment des hétérotopies : Tenir pour établis que si le capital se nourrit de sa critique, nous travaillerons à devenir incomestibles.
Lire la suite

Verbaliser la forme consiste à poser un soupçon sur l’illusion du réalisme social qui figure la forme extérieure du sujet. Cliquez ici pour en savoir plus.

31 juillet 2020 in Verbaliser la forme

Marie Lemot / Émile ou de la transgression

« Aujourd’hui, j’étais une femme dans un corps d’homme. Pour quelques heures, j’ai décidé de déambuler dans les rues de Bruxelles sous les traits de celui que j’ai choisi d'appeler Émile. » Mon personnage était tenu d’avoir une identité propre, ne serait-ce que pour parer à l’éventualité d’une conversation mais je voulais que tout se passe comme si je n'étais qu'un homme, simple passant, perdu…
Lire la suite
11 juin 2020 in Accueil, night, Textes fondateurs, Verbaliser la forme

De la nécessité des hétérotopies

Je ne me sens guère à l'aise dans le noir, le blanc m'angoisse, seule la lumière m'importe, celle que je devine parfois aux confins de la nuit, infime espace d'amour en ces temps de guerres universelles.
Lire la suite
5 novembre 2019 in Accueil, Verbaliser la forme

Carnet ouvert / Ce que nous avons vus à Arlon

L’expérience de l’écriture est indissociable de la nécessité des luttes. Il faut défendre ce qu’il reste à écrire ou rédiger des tickets de caisse. Nathaniel Molamba     Retour de sablière   Ce que nous avons vu d’abord. À la sortie des capitales : le monde est encore le monde sans l’omniprésence de la société marchande. Les gens ont appris à être les gens et…
Lire la suite
30 mars 2019 in Accueil, Verbaliser la forme

Marie Lemot / L’odyssée des sacoches oranges

Je réalisais que leur "handicap" venait seulement d'un déni de ce qu'ils étaient pour ce qu'ils étaient et que cette mise à l'écart systématique les plaçait là où ils ne pourraient jamais l'être, reconnu. Marie Lemot   Chaque année, pendant les périodes estivales, les institutions spécialisées profitent du beau temps pour envoyer leur résidents en vacances. Dans le milieu, on appelle ça des Séjours Adaptés.…
Lire la suite
27 février 2019 in Accueil, Verbaliser la forme

Écriture non créative / Their voices, Tunnel Thomas

En entrant dans le tunnel depuis l’Avenue de la Reine, j’ai relevé toutes les traces de caractères alphanumériques présents sur les graffitis, les fresques, les affiches, l’infrastructure du tunnel, et les auto-collants en commençant par le mur de gauche. J’ai avancé en lisant chaque fresque depuis le coin en haut à gauche jusqu’au coin en bas à droite. J’ai ensuite redactylographié mot à mot tout…
Lire la suite

Par discerner les contours, nous entendons verbaliser les pratiques créatives pour en dégager soit les fondements esthétiques soit les impostures. Cette méthode vise à questionner l’essence, non plus en elle-même mais à partir de ses productions artistiques. Cliquez ici pour en savoir plus.

8 mai 2021 in Discerner les contours

Ernest Hello / L’Inintelligible et l’Incompréhensible

On confond deux mots qui, au lieu d'exprimer deux semblables, expriment deux contraires : l'Inintelligible et l'Incompréhensible.
Lire la suite
19 janvier 2020 in Discerner les contours

Léon Bloy / On parle beaucoup de la littérature vécue

La plupart des romanciers contemporains nous donnent à flairer leurs petites affaires de cœur, je veux me persuader que ce barbarisme finira par tomber dans le ridicule.
Lire la suite
25 novembre 2019 in Discerner les contours

La littérature comme forme de la communauté.

« Que par-delà leur caractère de clôture, les grands livres n’aient jamais cessés d’être ceux qui parvenaient à créer une communauté ; qu’en d’autres termes, le livre ait toujours eu son existence hors de soi, voilà qui ne fut reconnu que récemment. » Tiqqun, lettre à l’éditeur. Il n’y a guère que les pseudos-réactionnaires, ceux qui pensent que la modernité commencent en 1980 et regrettent…
Lire la suite
31 juillet 2019 in Discerner les contours, night, Textes fondateurs

Directement vécue / Un manifeste esthétique

Et ajouter, afin d’indigner une bonne fois pour toutes les progressistes, qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que les premiers livres furent des registres de commerce. La civilisation marchande est une civilisation du livre. Roland Devresse   Quelques notes sur la poésie.   Je postule qu’il n’y a pas d’art. Seulement la poésie. L’art a été inventé pour séparer la poésie de la vie.…
Lire la suite
24 juin 2019 in Discerner les contours

Paroles d’avant-garde / ZELIG

Assigné à Existence - Roland Devresse
Cette préface est extraite du recueil « Assigné à Existence de Roland Devresse. Il a été publié par les éditions du Mot / Lame et cédé aux éditions du Sapin.   Pendant longtemps je n’ai pas lu de poésie. Peut être est-ce dû à la manière dont nos maîtresses nous en gavaient enfant. Peut-être est-ce dû au fait que je ne tombais que sur des…
Lire la suite
12 janvier 2019 in Discerner les contours

Roger Caillois / Les XXIII commandements du poète

Comme l’âme égyptienne énumère devant Osiris les fautes qu’elle n’a pas commises, afin de montrer qu’elle mérite la béatitude éternelle, le poète se disculpe devant un juge idéal.
Lire la suite
22 novembre 2018 in Discerner les contours

PHANTOM THREAD Ou l’amour puéril de l’artiste moderne.

PHANTOM THREAD a ceci de remarquable qu'il arrive à magnifier cette vérité qui est que chaque histoire d'amour, aussi déséquilibrée soit elle, n'est toujours qu'une question de consentement, d'acceptation et de concession à l'autre. ZELIG     Ce film, en plus d'être un film admirable, tant par sa mise en scène que sa direction d'acteurs, me semble important, car illustrant à merveille les mécanismes pervers…
Lire la suite
12 novembre 2018 in Discerner les contours

Raïssa Oumançoff / Vers une poésie mystique

Raïssa Maritain, née Oumançoff, une femme écrivain russe et juive, qui consacra sa vie à la spiritualité aux côtés de son époux Jacques Maritain. Ce couple va tisser des liens avec le milieu littéraire et artistique des années 30. Tout un réseau d'influence où chacun est incroyablement appelé par eux à se convertir au mysticisme chrétien. Illustration de Ma Sibo : Sand Dune, 2018 La…
Lire la suite

Ces documents vous informeront quant à l’orientation de notre recherche.

11 décembre 2020 in Accueil, Questionner l'essence, Textes fondateurs

Abel T. Drexler / Pour un ART DE VIVRE moderne

Forcément, plus nous nous désintéressons du chemin que prend la société, plus elle va son train, sans guide et sans frein, nous devenant de plus en plus étrangère — mais sans cesser de nous entraîner.
Lire la suite
11 juin 2020 in Accueil, night, Textes fondateurs, Verbaliser la forme

De la nécessité des hétérotopies

Je ne me sens guère à l'aise dans le noir, le blanc m'angoisse, seule la lumière m'importe, celle que je devine parfois aux confins de la nuit, infime espace d'amour en ces temps de guerres universelles.
Lire la suite
5 janvier 2020 in night, Questionner l'essence, Textes fondateurs

2020 / Le réel et son double

Tisser entre ces réalités qui ne coïncident plus le segment des hétérotopies : Tenir pour établis que si le capital se nourrit de sa critique, nous travaillerons à devenir incomestibles.
Lire la suite
5 janvier 2020 in Textes fondateurs

Aux idolâtres la machine reconnaissante.

Selon la vieille technique spectaculaire du trompe l’œil, les hommes et femmes politiques en place assument encore l’image d’un pouvoir qui les a pourtant quittés. Le politique, ministre ou député, n’est en réalité, et plus que jamais, qu’une simple boite autour de la machine. Identifier le pouvoir, c’est identifier les lieux où la machine règne déjà sans fard. Prenez une rue – vous voulez traverser…
Lire la suite
3 décembre 2019 in Textes fondateurs

Idiocracie / Remise en cause du progressisme

« L'évolution ne gratifie pas nécessairement l'intelligence » Dès le début, le film prend partie et proclame une remise en cause moderne de l'évolutionnisme. Les scénaristes semblent poser la théorie d'un nivellement par le bas en progression, à contrario avec le discours d'autrefois. Depuis le Renaissance au moins il était acquis que l'humanité progressait, mais depuis quelques décennies maintenant, certains émettent l'idée que nous serions…
Lire la suite
31 juillet 2019 in Discerner les contours, night, Textes fondateurs

Directement vécue / Un manifeste esthétique

Et ajouter, afin d’indigner une bonne fois pour toutes les progressistes, qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que les premiers livres furent des registres de commerce. La civilisation marchande est une civilisation du livre. Roland Devresse   Quelques notes sur la poésie.   Je postule qu’il n’y a pas d’art. Seulement la poésie. L’art a été inventé pour séparer la poésie de la vie.…
Lire la suite
28 mars 2018 in Discerner les contours, Textes fondateurs

Roger Caillois / La mort des individualistes

Auteur, sociologue et critique littéraire Roger Caillois (1913 — 1978), annonçait dans cette diatribe la mort de l'individualisme postmoderne de ceux qui pensent éclairer le peuple en psalmodiant du sommet de leurs tours d'ivoire. Dressés contre un monde qui les satisfait peu, les réfractaires ressentent en commun le même besoin d’action et souffrent de la même incapacité d’agir. Ils s’aperçoivent qu’il faut s’unir pour être…
Lire la suite

À travers ces formes courtes, il s’agit d’envisager l’écriture comme acte de fabrication et de construction du réel. À ce propos Isabelle Stengers écrivait ; « Dis-moi comment tu racontes, je te dirai à la construction de quoi tu participesCliquez ici pour en savoir plus.

20 janvier 2021 in Accueil, Poèmes

Christophe Tarkos / La poésie est une intelligence

Le poète pense, il s’assoit, il regarde, il bouge, il sort, le poète, de penser, puis se tait, il sourit intérieurement à la pensée qui vient, le poète monte au ciel, il formule le monde.
Lire la suite
19 avril 2018 in Poèmes

Le Parti des Oiseaux / Un poème

   le Parti des Oiseaux   Rendez-nous les saisons. Rendez-nous les hivers que vos villes ont rendus fous Rendez-nous les étés que vos voitures ont étouffés Rendez-nous l’automne aux mille couleurs de bruns et de morts. De décomposition Dans le regard d’une vache Je vis l’histoire de la civilisation Triste regard de la bête percluse La vache est toujours déjà De l’environnement   Rendez-nous l’aurore…
Lire la suite
17 avril 2020 in Poèmes

Roland Devresse / Au confinement des mondes

Par les vitres défilent un monde assoupi dans la distanciation sociale.Ce train roule vers la tragédie. Etrange voyage. Je quitte la vie pour rejoindre la mort. Ames mutilés et corps esseulés.La mort organisée.Depuis le temps que les dominants cherchaient le dispositif parfait. Celui qui ferait enfin du monde une autoroute.Un lieu de transit où rien ne s'arrête.Le dispositif sanitaire à enfin réalisé le vieux rêve…
Lire la suite
20 janvier 2019 in Poèmes

Le Chant des Bacchantes

* 1. Le prêtre et la prêtresse tracent un cercle au sol à l’aide d’une craie. Ils purifient le cercle, préparent l’autel et préparent l’espace sacré. Sur un autel, ils disposent d’une pomme de pin et d’un phallus. Ils allument de l’encens d’Oliban. Ils sont légèrement vêtus et portent leurs couronnes de fleurs. * * 2. Le prêtre et la prêtresse accueillent les célébrants et…
Lire la suite
9 mai 2019 in Poèmes

Quelques thèses fondamentales sur le parti des oiseaux, son habitat, sa stratégie et les situations qui le font advenir.

Seigneur, quand froide est la prairie, Quand dans les hameaux abattus, Les longs angelus se sont tus... Sur la nature défleurie Faites s'abattre des grands cieux Les chers corbeaux délicieux. Armée étrange aux cris sévères, Les vents froids attaquent vos nids ! Vous, le long des fleuves jaunis, Sur les routes aux vieux calvaires, Sur les fossés et sur les trous Dispersez-vous, ralliez-vous !" Arthur…
Lire la suite
3 mai 2018 in Poèmes

Tentative de définition de l’Anathèmisme.

Faire de la poésie Cela peut tout aussi bien vouloir dire : Écrire des vers Placarder des pamphlets en ville Les voir s’effacer Les placarder encore Faire de la poésie Cela peut tout aussi bien vouloir dire Commettre anonymement des chroniques à la radio Des chroniques sans époque Et les voir s’en aller comme des bouteilles Jetées à la mer des ondes Les voir disparaitre…
Lire la suite
16 janvier 2019 in Accueil, Poèmes

Éden en corps / Un poème

Un texte signé Nathaniel Molamba au cours d'un atelier proposé par François Bon Nous étions, dans une autre vie, des êtres faits de brumes et de silences. Au réveil, des éclats d'étoiles écumaient sous tes paupières. J'ai l'image de ton ventre poli où s'érigeaient autrefois les cannelures ivoire d'un temple phénicien. J’aimais y promener mes yeux, laisser mes yeux dévaler tes courbes en roulant et…
Lire la suite
30 mars 2019 in Poèmes

Célestine Wille / La Rivière tiède et tendre

La rivière tiède et tendre est un poème de Célestine Wille publié dans la première anthologie Nos Périodes. La rivière tiède et tendre à qui tu tends ton pied nu te parle de tes enfants qui jouent sous la tonnelle depuis des années. Les grelots de fleurs blanches, des clématites m’as-tu dit un jour, tombent, mûres et chaudes sur les dalles cévenoles sèches. Un pas…
Lire la suite
28 juillet 2018 in Poèmes

Et la guerre arrive toujours trop tard.

Longue est la nuit Sans lune Où seules luisent Quelques étoiles éteintes Brefs sont les rêves --- Et la guerre arrive toujours trop tard. --- Sans méthode et sans bruit Tard vient la Nuit Quand sonne le tocsin Et résonne le venin Des jours trop longs --- Et la guerre arrive toujours trop tard. --- A quelques jours du jour Trop tard dans le bruit…
Lire la suite
24 mai 2018 in Poèmes

II. Je suis pas de votre vitesse

Il ne s’agit plus de critiquer la modernité, mais de créer en dehors du rythme moderne des espaces durables où sera rendue possible la transmission des savoirs. Nathaniel Molamba Ma lenteur sur ta vitesse Je contemple, tu innoves Je donne une part de mon être Tu exécutes des performances Je m’exprime et tu communiques On parle trop vite Les messages sont instantanés : on ne se…
Lire la suite
3 février 2019 in Poèmes

Acte chair / Un poème

  Ce texte est publié dans notre anthologie Période IV / Érotisme, il est signé par Nathaniel Molamba.     C'était une journée faite pour l'insurrection. La nuit tu rentrais tard, je t'appliquais des paumes et des passions Le matin il faut se lever nous connaissons des consensus à travers lesquels nous travaillons à « Re-questionner notre rapport au désir. » Ce matin-là, feu dans la chair.…
Lire la suite
20 août 2019 in Poèmes

Voilà pourquoi nous sommes devenus autre chose.

Après mille années dans le passé j’avais enfin rejoint les rives du présent, là-haut, tout en haut du globe. Mon chemin avait été parsemé de fantômes. J’ai vu mille forets et mille cités, des châteaux et des ports et mille visages encore. J’ai vu le monde et les Hommes vieillir tout comme moi. Et chaque pas sur mon chemin m’était irréversible ; pourtant je revenais toujours…
Lire la suite